La musique utilisée comme un pont

La musique utilisée comme un pont

Ne pas sous-estimer la puissance de la musique pour amener du changement dans nos vies Il y a environ dix ans, j’ai senti que le Seigneur donnait une nouvelle direction à ma vie et à mon ministère. À cause de l’intensité de la période précédente, je me suis engagé dans un jeûne de 21 jours, et durant cette période, j’ai tout placé sur l’autel. J’ai refusé de m’accrocher à quoi que ce soit qui serait devenu une partie définitive de mon ministère.

Au milieu du jeûne, j’ai visité l’église de mon frère durant leur conférence de l’automne, et les réunions étaient intéressantes et stimulantes. Durant une des sessions de la matinée mon frère, Paul, m’a invité à chanter une chanson qui représentait beaucoup pour lui. Quand j’ai terminé, lui et deux autres pasteurs ont demandé s’ils pouvaient prier avec moi. Bien sûr j’ai dit, “oui”.

Sans hésitation, mon frère Paul a commencé à m’encourager avec ces mots : “Tu dois chanter. Tu dois chanter. Tu dois chanter.” Ce fut un moment très intense pour moi, car le chant était un des aspects dans mon ministère que j’avais sérieusement considéré laisser de côté. Paul a continué avec cet encouragement : “le Seigneur va ouvrir plusieurs portes et plusieurs cœurs pour ton message à travers ta musique”.

Ces mots me reviennent avec un poids et un impact entier. Je viens juste de revenir d’un voyage missionnaire à Madras en Inde. L’équipe de musique de l’église Covenant et moi avons vu le ministère de musique et d’adoration littéralement ouvrir un groupe varié de personnes au ministère de la réconciliation. C’était comme si le Saint-Esprit utilisait la musique et Sa présence pour unir leurs cœurs aux nôtres. C’était difficile alors pour eux de m’accepter et de rejeter mon message.

Donny Hathaway a déjà chanté, “la musique est un langage universel et l’amour est la clé”. Durant les jours où nous avons été en Inde, nous avons vu la puissance de ce langage, mise en action par le Saint-Esprit, amener une ouverture de la part des gens qui auraient pu nous rejeter en tant qu’américains, ainsi que notre enseignement. Les chrétiens du Madras ont exprimé des préoccupations sérieuses concernant la présence depuis 1996 de MTV en Inde, et de l’impact que cela avait sur leur culture. Ils pouvaient voir les coutumes indiennes être attaquées par celles de l’ouest et ils se sentaient sans défense pour y faire face.

J’ai souvent pensé que l’église a concédé tellement aux puissances des ténèbres que nous ne savons plus que “les armes de notre combat sont puissantes en Dieu”. Jésus-Christ a dit que “les enfants de ce siècle sont plus prudents à l’égard de leurs semblables que ne le sont les enfants de lumière” (Luc 16:8). 2000 ans plus tard, rien n’a changé. La musique a longtemps été un outil de l’ennemi pour faire avancer sa cause dans chacune des strates de la société.

J’ai rencontré un médecin à Madras qui a eu un ministère parmi les hindous. Il a écrit un guide de prières afin de permettre aux autres chrétiens de prier de façon stratégique et efficace pour les hindous. Notre ministère lui a donné une vision pour utiliser la musique comme un moyen authentique afin d’atteindre la communauté hindoue.

Je savais que cela était possible, parce qu’il y a plusieurs années, le département de musique et des arts de notre église a produit un œuvre musicale intitulée, “À Wilkinsburg Avec Amour”. Wilkinsburg est la communauté dans laquelle notre église est située, et elle a expérimenté une couverture très négative par les médias due à l’activité des gangs et de la violence. Nous avons décidé de donner à notre municipalité le cadeau de la musique. Nous avons choisi de la musique séculière de bon goût provenant des spectacles de Broadway, des chansons appréciées de rock, de rhythm & blues et de jazz.

Nous avons mis tout cela ensemble avec un regard historique de la ville qui était autrefois appelée la “Ville des églises”. Un des moments importants de la soirée est arrivé quand nous avons chanté une interprétation de “Center of My Joy”, une composition de Richard Smallwood et de Gloria Gaither. Il y a eu un changement réel dans l’atmosphère, et même les non-chrétiens l’ont noté. Bien qu’ils aient été très enthousiastes au sujet de la qualité de la musique et de la présentation, plusieurs voulaient savoir, “qu’est-ce qui s’est passé quand la chorale a chanté la
chanson?”

Nous avons été capables de partager au sujet de la présence du Seigneur et pourquoi certaines mains étaient levées. Le dimanche suivant nous avons eu des visiteurs à l’église qui sont venus voir pour cette réalité à laquelle ils avaient été introduits la nuit précédente. En fait, un des musiciens, un non-chrétien que nous avions engagé pour jouer durant le concert, a reconsacré sa vie au Seigneur suite à cela et il est maintenant un musicien clé dans notre groupe de louange.

Je suis convaincu qu’il n’y a pas de limite à ce que Dieu peut faire avec la musique comme outil pour établir des ponts, pour aller chercher au-delà de la barrière de nos murs, lorsque nous permettons à notre imagination créative d’être dirigée par le Saint-Esprit.

Version PDF de cet article

Joseph Garlington Sr est pasteur senior de l’église Covenant à Pittsburgh, PA (USA). Cet article a été traduit et réimprimé avec la permission du magazine Worship Leader. Si vous êtes intéressé à vous abonner à Worship Leader, S.V.P. appeler 1-800-286-8099. Visitez leurs sites internet à www.worshipleader.com et www.songdiscovery.com.

Laisser un commentaire