Répondre aux besoins de toutes les générations de l'église

Répondre aux besoins de toutes les générations de l’église

L’éclairage de la scène peut créer une barrière pour les conducteurs de louange qui se trouvent eux-mêmes aveuglés par les lumières, regardant à travers une mare de ténèbres. Ils ne peuvent voir l’église, avec le résultat navrant qu’ils peuvent oublier leur rôle véritable et commencer à jouer et à chanter pour leur propre plaisir, ou comme un acte de dévotion personnelle. De façon à répondre aux besoins de leurs ministères, les conducteurs de louange (de la même manière que les choristes et les musiciens) doivent se souvenir constamment que leur rôle essentiel est de diriger l’église à travers la musique. S’ils réussissent vraiment, ils vont transformer l’église en une chorale. De façon à réussir une tâche d’une telle envergure, tous ceux qui sont impliqués dans la direction de la louange et dans la performance musicale, ne doivent pas seulement choisir et interpréter de la musique, mais ils doivent aussi vraiment discerner les besoins de l’église auxquels ils veulent répondre.

Que voyons-nous quand nous regardons les gens de l’église? Certaines choses sont évidentes. Une des choses que nous notons est le nombre de personnes qui sont présentes. Nous remarquons s’ils sont venus avec des cœurs préparés. Nous observons s’ils suivent le conducteur de louange ou s’ils se joignent spontanément. Nous remarquons la distribution des âges et la diversité ethnique. Mais nous devons aussi regarder en dessous de la surface afin d’évaluer pourquoi les gens répondent de différentes manières à une grande variété de questions. Les guerres d’églises ne sont pas limitées aux questions du culte, bien que ce soit l’endroit où la bataille est la plus chaude et quelquefois la plus fréquente.

Le conducteur de louange, les choristes et les musiciens ne sont pas simplement un groupe qui se rencontre pour se laisser aller à leurs goûts musicaux personnels. Ils doivent trouver des moyens d’inclure les préférences de toutes les portions de l’église. Certains styles de musique vont présenter un intérêt pour un large éventail de gens, tandis que d’autres vont correspondre à un spectre plus restreint, requérant de la tolérance pour la majorité.

Bien que la musique de Bach et le hip-hop (ou un cantique pour enfants par exemple), puissent ne pas correspondre à mes préférences, je considère que si les autres autour de moi trouvent que c’est un véhicule utile pour leur adoration, alors je dois me réjouir avec eux.

En essayant de comprendre la culture d’une église, il sera nécessaire d’adopter une variété d’approches, où chacune d’elles va produire un éclairage particulier. La façon la plus commune
de faire des distinctions est selon les générations. Chacune d’entre elles a été formée par des moments définis et a partagé des expériences qui ont déterminé leur vision du monde et influencé leurs attitudes. Bien que certaines églises s’adressent à une seule génération, il y a plusieurs églises qui couvrent cinq ou six générations. Et alors que les nouvelles églises vieillissent, elles vont trouver que leur étendue d’âge s’élargit. De plus, comme Wade Clark Roof
nous le rappelle dans le livre “A Generation of Seekers” (Une génération de personnes qui cherchent) publié chez Harper Collins en 1993, “Particulièrement dans les moments de bouleversements sociaux et de discontinuités culturelles, les générations tendent à s’éloigner davantage les unes des autres”. Les conducteurs de louange qui ignorent les différences des générations le font à leur propre péril.

Le fossé des générations

Le groupe le plus âgé dans l’église est la Génération des Bâtisseurs qui est né entre 1901 et 1924. Les expériences partagées qui ont façonné leurs attitudes ont été la Grande Dépression, les deux Guerres Mondiales, suivies par la Guerre de Corée. Ces expériences les ont rendus prudents, conservateurs et patriotiques.

Ils sont appelés des “bâtisseurs” parce qu’ils ont bâti les grandes industries et ont marché avec les grandes armées. Leur musique était interprétée par les “big bands” de Glen Miller et Duke Ellington, et par de grandes chorales. Avant l’avènement de l’amplification électronique, vous aviez besoin de larges effectifs pour produire un son puissant. L’orgue à tuyaux était un synthétiseur pré-électronique. L’espérance de vie a considérablement augmenté pour cette génération avec l’avènement des antibiotiques et les progrès de la médecine et de la chirurgie, mais ils étaient mal préparés pour utiliser ces années supplémentaires de façon créative, d’où le syndrome du “vieil homme grincheux”.

Le prochain groupe est connu comme la Génération Silencieuse, né entre 1925 et 1942 (c’est ma génération). Nés juste avant ou pendant la seconde Guerre Mondiale, plusieurs d’entre nous ont passé la majorité de leur enfance sans avoir un père à la maison. Le résultat fait qu’il y a beaucoup d’entre nous qui présentons de l’insécurité. Plusieurs d’entre nous avons bénéficié de l’explosion économique après la guerre qui a fourni beaucoup d’emplois manufacturiers pour les travailleurs habiles et les employés de bureau. Mais la plupart d’entre nous n’avons pu faire la transition dans l’ère de l’information et de la haute technologie. En conséquence, nous avons manqué d’ambition pour grimper plus haut que nos emplois de gestion intermédiaire. Nous présentons du ressentiment, les enfants ont quitté la maison et nous envisageons la retraite.

En terme de musique populaire, les bâtisseurs viennent à la fin de l’ère des big bands, et ont été plus influencés par le doo wop, le country western, et l’avènement de groupes électroniques populaires comme par exemple The Beatles. Ils se sentent de plus en plus bizarre au milieu de la société et parmi les générations qui les ont suivi, alors ils vivent dans un monde de nostalgie. Les conducteurs de louange ont besoin d’inclure les hymnes et les cantiques spirituels de leur jeunesse, venant d’une époque où le protestantisme était une influence culturelle formatrice aux États-Unis. Pendant les cinq dernières décennies, les membres de la génération silencieuse se sont assis dans les estrades lors des grandes croisades de Billy Graham.

Après cela est venu la génération des Baby Boomers. Nés entre 1943 et 1964, ils ont été élevés comme des idéalistes par leurs parents qui les ont introduit à la société de consommation et dans l’attente de voir leur niveau de vie constamment augmenter. Alors qu’ils sont passés à travers l’adolescence, leur idéalisme s’est brisé par la fin tragique de l’ère des Kennedy, suivi du meurtre de Martin Luther King Jr., et la débâcle du Vietnam. L’idéalisme a laissé la voie au matérialisme et l’indulgence envers soi-même. Derrière le patriotisme était caché une suspicion pour les grandes institutions, les grands gouvernements et la religion institutionnelle en particulier. Ils ont rejeté les étiquettes confessionnelles pendant que, au même moment, ils recherchaient les expériences spirituelles pour compenser leur solitude. Plusieurs se sont égaré dans les pratiques du Nouvel Âge pendant que d’autres ont trouvé leur voie dans les grandes églises de banlieue qui ont créé des outres neuves desquelles ils offraient le vin nouveau à une génération de Baby Boomers assoiffée spirituellement. Ils ont répondu à l’artiste soliste qui chantait ses sentiments blessés et languissants pour une communion avec Dieu, aussi bien qu’au groupe qui les invitait à prendre leur simple ligne de cantique et de briser leur isolement en se joignant au culte de l’église.

Pour cette génération, le culte doit être accessible. Les conducteurs de louange doivent permettre aux Baby Boomers de venir se joindre au groupe à leur propre rythme, respectant leur besoin de s’asseoir à l’arrière pendant qu’ils observent, et puis de participer sans être manipulé.

Les Baby Boomers sont suivis par la Génération des Pairs ou Génération X, née entre 1965 et 1981. Quelle que soit l’étiquette que vous leur donnez cela crée des problèmes, parce que la Génération X déteste n’importe qu’elle sorte de catégorisation, la dénigrant comme une astuce de propagande. C’est une génération caractérisée par de multiples désirs et aspirations contradictoires. Plusieurs proviennent de foyers disfonctionnels résultant de double revenu, de
l’absence des parents et de l’augmentation du taux de divorce. Voici la génération haute technologie saturée par les médias, ayant été davantage influencée par la culture populaire que n’importe quelle autre génération précédente. La télévision est devenue leur parent de remplacement, et leur monde personnel a été façonné par leur Walkman. Le monde leur semble déchaîné, avec un futur incertain et possiblement de courte durée. Pour cette élite qui est habile
avec la technologie, les perspectives financières sont claires. Il y a plus de personnes de moins de 30 ans qui gagnent un revenu annuel dans les 6 chiffres (dollars US) que jamais auparavant. Toutefois pour ceux qui ne peuvent entrer dans cette caverne électronique d’Aladin, leur perspective économique est assez terne, avec une tendance d’agrandir le fossé entre ceux qui possèdent et ceux qui n’ont pas.

La plus jeune génération à être catégorisée est la Génération Y ou les Millénaires. Nés après 1981, les membres de cette catégorie sont très intéressés par le bien public et à être impliqué dans les activités communautaires. Les relations sont tout pour eux, alors qu’ils mettent l’accent sur la coopération, sur le fait de travailler vers un but commun et de s’attaquer aux problèmes universels. La Génération Y est intéressée par le contexte local autant que par le contexte global. Ils tendent à être plus variés dans leurs goûts musicaux. Ceux-ci vont de la musique celtique au hip-hop. Les groupes qui font des spectacles pour des auditoires plus jeunes vont toucher à une variété de styles et de tempi.

Les comparaisons entre les générations

Les membres des Générations X et Y représentent davantage une culture urbaine que la banlieue de leurs prédécesseurs, la génération silencieuse et les Baby Boomers. Même la banlieue est devenue de plus en plus peuplée pour la Génération Y. La musique urbaine est forte et dissonante, reflétant le ressentiment de sa jeune population piégée. En termes chrétiens, c’est le contexte à la fois pour la voix stridente et incertaine, ainsi que pour la douce
voix poétique. Dans le contexte des injustices sociales, les chansons de banlieue peuvent sonner comme des expressions de négation et de fuite.

Les personnes de moins de 35 ans ont été plus influencées par la culture du postmodernisme qui est en réaction sur plusieurs points avec la vision moderne du monde qui est tenue par les générations précédentes. La modernité représente le monde du progrès technologique, où la post-modernité est un monde fragmenté et sceptique rempli de questions, soupçonneux des réponses rapides et rejette le triomphalisme. C’est un monde où les jeunes recherchent à
obtenir des habiletés de survie pour éviter de devenir des victimes de la société.

Les Générations X et Y sont aussi meilleures pour accepter la diversité culturelle que ne l’étaient les générations précédentes parce que dans un contexte urbain, aussi bien qu’en banlieue, ce fut le monde dans lequel ils ont grandi. Leurs classes d’école ont été composées d’américains africains, d’hispanophones, des gens d’Europe de l’Est et du Moyen-Orient ainsi que d’Asie.

Faire face au défi postmoderne

Les conducteurs de louange qui lisent cet article sont sensibles au fait que leur tâche est tout un défi. Maintenant, ils peuvent conclure que c’est complètement impossible! Alors concluons en considérant quelques suggestions pratiques.

Premièrement, évaluez l’étendue de la diversité de l’église dans laquelle vous servez. Si vous êtes une église de banlieue à prédominance “Baby Boomer”, votre tâche est relativement facile en comparaison avec celle d’une église urbaine multi-culturelle et multi-générationnelle.

Deuxièmement, réalisez que plus les personnes sont jeunes, plus ils sont habiles à s’occuper des différences et présentent une marge de tolérance plus large.

Troisièmement, discutez avec des représentants de chaque génération au sujet de la musique chrétienne qui a été la plus significative durant leur expérience d’adoration. Je dis souvent : “Dites-moi votre chanson ou votre cantique préféré qui a été écrit durant votre vie et je vous dirai dans quelle décennie vous vous êtes converti ou avez expérimenté un profond réveil de votre foi.”

Quatrièmement, enseignez l’église à exprimer une grande variété de formes d’adoration représentées parmi eux, et encouragez-les à accepter et à possiblement expérimenter les différents styles de culte qui existent. Ils n’ont pas à prétendre aimer la musique qui bourdonne à leurs oreilles, ou les paroles qui sont sentimentales et intimites. Ils ont simplement à se réjouir du fait que les gens autour d’eux prennent ces moyens comme un véhicule pour adorer celui qui comble les besoins et transforme les vies.

Cinquièmement, estimez votre propre étendue d’appréciation musicale. Est-ce que votre groupe peut fournir la diversité requise, ou devez-vous faire de la place pour les autres qui peuvent diriger des portions de l’église dans des styles musicaux qui sont soit au-delà de votre compétence ou de votre sympathie?

De ce côté-ci du ciel, toutes nos attentes au niveau du culte tombent à l’intérieur de notre meilleur niveau de performance et sont limitées par nos habiletés humaines et notre niveau de tolérance. Mais semaine après semaine, notre expérience d’adoration doit étendre ces frontières et lever nos yeux vers de nouveaux horizons jusqu’au jour où nous nous tiendrons devant l’Agneau de Dieu. Puis, nous serons au milieu d’une grande foule, que personne ne peut
compter, de toute nation, de toute tribu, de tout peuple, et de toute langue, se tenant devant le trône et devant l’agneau, revêtus de robes blanches, et des palmes dans leurs mains (Apocalypse 7:9).

Version PDF de cet article

Eddie Gibbs est professeur de croissance d’église à l’école School of World Mission au Fuller Theological Seminary. Cet article a été traduit et réimprimé avec la permission du magazine Worship Leader. Si vous êtes intéressé à vous abonner à Worship Leader, S.V.P. appeler 1-800-286-8099. Visitez leurs sites internet à www.worshipleader.com et www.songdiscovery.com.

Laisser un commentaire