La mesure de l’authenticité

La mesure de l'authenticité

Descendre le message dans la rue

J’ai été élevé comme un Nord-américain typique, un nouveau païen sans aucune formation religieuse, héritage, expérience ou affiliation. J’étais un enfant des années 1960, quelqu’un qui a fait les années 60 avec tout ce que cela comprend. À l’âge de 17 ans, à travers le ministère de « Young Life » et d’une petite église, j’ai commencé à sérieusement considérer le fait que Jésus soit Seigneur. Un processus de conversion a commencé à partir de moyens qui n’étaient pas du tout traditionnels, mais ils étaient pertinents culturellement pour moi. Plusieurs personnes de ma génération ont été attirées à Jésus de la même façon, à travers des rassemblements reliés à la musique rock’n’roll et non à l’église.

Je me considère moi-même parmi les plus chanceux de ma génération. Bien que je ne sois pas venu à la foi en Jésus à travers une église traditionnelle, j’ai été capable de me joindre à une église traditionnelle presbytérienne et de m’ajuster pour adorer dans cet environnement.

Après avoir été impliqué pendant plusieurs années dans l’Église Presbytérienne aux États-Unis (PCUSA), j’ai commencé à développer une vision pour savoir comment atteindre les gens de nouvelles façons. Cette vision s’est développée largement à partir de mes études du second chapitre des Actes des Apôtres.

Je me suis retrouvé confronté encore et encore à la facette historique de la Pentecôte. Vous vous rappelez qu’après la descente du Saint-Esprit sur les disciples, ils ont été dans les rues de Jérusalem pour proclamer l’Évangile au milieu d’une foule enthousiaste.

Il y avait plusieurs visiteurs à Jérusalem qui étaient rassemblés, de toutes langues et de toutes nations pour la fête juive. Ces « visiteurs » se sont trouvés eux-mêmes sujets à la puissance et à la pertinence de la Pentecôte alors qu’ils entendaient l’Évangile proclamé dans leur langue maternelle.

Plus je lis et j’étudie ce passage, plus ces deux choses commencent à brûler à l’intérieur de moi : entendre l’Évangile et expérimenter l’adoration dans le « propre langage de mon coeur » a été important pour me conduire à la foi. La nature intime de Dieu demande d’atteindre les gens là où ils sont.

Une transformation a pris place en moi. J’ai réalisé que lorsque je vois une communauté d’adorateurs, je ne vois pas seulement les gens déjà dans l’église, mais plutôt la construction d’événements hebdomadaires d’adoration qui sont hospitaliers pour la plus vaste communauté aux alentours où l’assemblée a son nid. Actes 2 m’a convaincu que l’église est appelée à vivre au-delà d’elle même et de vivre pour les autres.

Nous sommes appelés à adorer dans le langage du coeur des gens que nous reconnaissons comme nos prochains. L’adoration et la mission, l’adoration et atteindre les perdus, l’adoration et l’évangélisation sont synonymes et simultanés. Si nos contemporains n’entendent pas l’Évangile d’une façon qui leur est accessible, notre culte manque d’authenticité! L’adoration authentique est évangéliste.

Vous voyez, l’église traditionnelle a trop longtemps développé son propre langage, sa propre culture et sa révérence pour des formes de musique bien établies et merveilleuses, la plupart d’entre elles provenant de l’Europe de l’ouest. Mais, si vous étudiez les rapports sur la démographie, vous verrez que l’Amérique d’aujourd’hui n’est plus comme l’Europe de l’ouest.

Alors qu’un groupe parmi nous a fondé l’église « Church at the Center » à Seattle, Washington (USA), nous nous sommes trouvés poussés à devoir nous ajuster aux sons de la musique populaire, aux films, aux émissions de télévision et aux livres qui attiraient beaucoup l’attention. Nous ne voulions pas être pris et absorbés par la culture non-chrétienne dans laquelle nous vivions, mais nous désirions profondément transmettre l’Évangile dans la langue maternelle de ceux de notre communauté immédiate de Seattle.

Nous avons décidé d’utiliser des paroles de la musique séculière populaire pour bâtir des sermons. Nous avons bâti un groupe de musique capable de jouer dans un style de chanson populaire. Nous avons aussi acquis de la technologie audio, vidéo et de l’éclairage pour l’utilisation de différents médias.

Lorsque vous essayez de communiquer à quelqu’un dans le langage de son coeur, vous devez vouloir être humble. Vous allez rater votre coup. Vous allez utiliser les mauvaises paroles. Mais, en bout de ligne, nous avons remarqué que notre communauté nous a manifesté beaucoup de grâce alors que nous essayons d’atteindre notre but.

Une des choses que nous essayons constamment de nous demander est, « Sommes nous véridiques par rapport aux coeur de l’Évangile? » De la même manière que nous avons fait des erreurs en essayant d’atteindre notre communauté environnante, nous avons essayé d’être fidèles à l’Évangile et à Dieu. Mais, notre vision pour atteindre notre communauté nous a rendu flexibles. Nous voulons nous repentir lorsque nous sommes en-dehors de la cible, puis nous essayons à nouveau. Dix ans plus tard, cela semble fonctionner.

Lire cet article en PDF

Randy L. Rowland est pasteur senior à l’église « Church at the Center » à Seattle, Washington (USA). Cet article a été traduit et réimprimé avec la permission du magazine Worship Leader. Si vous êtes intéressé à vous abonner à Worship Leader, S.V.P. appeler 1-800-286-8099. Visitez leurs sites internet à www.worshipleader.com et www.songdiscovery.com.

No comments yet.

Leave a comment

Your email address will not be published.