L’effet d’entonnoir dans les célébrations de louange

L’effet d’entonnoir dans les célébrations de louange

Lorsque des communautés se lancent dans la musique instrumentale pour accompagner les hymnes ou cantiques lors de leurs célébrations, elles se heurteront bien vite, souvent sans en être conscientes, au problème de l’effet d’entonnoir. Lorsqu’un ou plusieurs instruments sont utilisés, machinalement, ils jouent tous la mélodie à l’unisson, ce qui provoque monotonie et platitude, parce qu’à l’assemblée qui chante déjà la voix de soprano, viennent se greffer d’autres voix qui proviennent de flûtes, de clarinettes, de violons ou même de violoncelles qui ont des registres et des harmoniques différents.

Maintenant, que le problème est posé, comment le résoudre? C’est simple, dans la plupart des recueils utilisés dans nos assemblées : Les « Ailes de la Foi », le » J’aime l’Éternel « ou encore « Dans la Présence du Seigneur », nous trouvons presque toujours 4 voix sous la forme S-A-T-B. Cela implique un peu de travail et il faudra redistribuer ces voix aux différents registres. Par exemple, la flûte jouera la voix d’alto (à l’octave supérieur), la clarinette transposera en Sib la
voix de ténor, le violoncelle et le saxo ténor joueront la basse, avec transposition pour le ténor, en Sib avec changement de clé.

Alors, on abandonne la ligne mélodique? Mais, nullement, on réservera la ligne mélodique pour des parties où les instruments seuls joueront. Par exemple, si le chant n’est pas connu, c’est l’occasion idéale de le jouer avec les instruments pour l’apprendre à l’assemblée. Il va sans dire que les quatre voix S-A-T-B que l’on trouve dans les recueils, ne sont que le commencement de la sagesse musicale et que si vous avez la chance d’avoir quelques notions d’harmonie musicale, vous aurez besoin de tous vos talents pour « mettre de la couleur » dans les derniers chants du JEM nos 650 à 721 où en plus de ne comporter qu’une ligne mélodique, les rythmes seront assez difficiles (très syncopés) pour le chrétien lambda. Une autre piste, si vous possédez un P.C. serait de télécharger des fichiers MIDI, de chants déjà harmonisés, où vous n’auriez qu’à redistribuer les voix aux instruments dont vous disposez.

Une autre astuce, si vous voulez interpréter le JEM 237 « Jeunes et vieux », comme souvent dans le JEM il ne comporte qu’une voix, mais il suffit de le prendre dans le DLPS où au No 56 vous aurez vos quatre voix. Le site www.louange.org met à votre disposition, un fichier de concordance des divers recueils, qui vous indiqueront comment trouver une version amplifiée de votre cantique favori.

Aldo Rossini a collaboré avec Claude Fraysse au Camp Instrumental à Gagnières, il est actuellement impliqué dans le ministère de louange dans la région genevoise, et toujours sous la direction de Claude Fraysse, il prépare une étude sur ce qui a changé dans notre hymnologie au cours des trente dernières années et il se tient , bénévolement, à votre dispostion sur son E-mail www.aldorossini@diacnos.net, si vous souhaitez de l’aide ou des conseils, ceci afin d’améliorer la qualité de la louange Hébreux 13:15 Par lui, offrons sans cesse à Dieu un sacrifice de louange, c’est-à-dire le fruit de lèvres qui confessent son nom.

Version PDF de cet article

Laisser votre commentaire